J’ai testé… le faux-mage (1) : Le parmesan

Comme je le disais dans l’article Manger autrement (1), je suis en train d’éliminer les produits laitiers ainsi que tous les produits d’origine animale de mon alimentation. Aujourd’hui, je me passe sans peine de lait, de crème et de yaourt mais c’est un peu plus difficile pour le fromage. C’est pourquoi je me suis lancée le défis de tester un grand nombre de faux-mages et de partager mes expériences culinaires avec toi.

Sais-tu que le fromage contient une protéine, répondant au doux nom de caséine, responsable de notre addiction à celui-ci ? En effet, pendant la digestion, la caséine a un effet sur notre organisme semblable à celui des opiacés. Ces derniers étant des dérivés de l’opium et entrainant une très grande dépendance physique et psychologique. Et oui, le fromage cache bien son jeu 😉    

Le parmesan étant l’un des fromages que je consomme le plus (sur les pâtes, sur les pizzas, etc.), j’ai souhaité trouver une alternative très rapidement pour le remplacer tout en conservant les mêmes utilisations. Pour ce premier essai, j’ai testé la recette de Marie Laforêt, que voici :

Ingrédients : 

  • 120g de noix de cajou
  • 1 à 2 c. à soupe de levure maltée
  • 1 c. à café de graines de sésame
  • 1/2 c. à café de sel fin

Préparation : 

Mettre tous les ingrédients dans le bol d’un robot et mixer jusqu’à l’obtention d’une poudre.

A conserver dans un bocal. Il se conserve pendant 3 à 4 semaines.

p1050400

Mon avis :

Tout d’abord, le parmesan végétal est très rapide et facile à réaliser, ce qui lui fait d’ores et déjà gagner un point.

Ensuite, l’aspect : une poudre avec de plus ou moins gros morceaux assez proche du parmesan râpé. Et hop un point de plus pour le parmesan végé.

Et enfin, le plus important, le goût : sans surprise, ça n’a pas le goût de parmesan mais c’est tout de même très très bon. Je l’ai testé avec des spaghettis à la bolognaise végétalienne et sur une pizza et il fait parfaitement le job. Il ajoute une texture et un goût très appréciable. Il ne m’a fallu qu’un essai pour être conquise.

C’est donc une victoire pour le parmesan végétal qui va, dorénavant, remplacer le parmesan traditionnel dans mes préparations.

 

0